afrique-du-sud,le-cap,bo-kaap

Afrique du sud (18 août 2017 – 27 septembre 2017) – 5ème partie

Ce n’est qu’un au revoir

Cette fois, ça sent la fin. Nous abordons la dernière région de notre périple sud africain, celle du Cap occidental. Probablement la plus touristique avec celle du parc Kruger.


Il y a tout ce que propose les autres régions plus quelques autres possibilités d’activités. Par exemple, c’est la région des vins 😀

Un des trucs sympas qu’on a fait, c’est une visite de ferme d’autruches. Parmi d’autres choses, on a découvert que le cerveau d’une autruche pèse 40 g. A comparer à ses yeux qui pèsent 60 g !
On s’est fait une omelette bien sûr.
Un peu galère quand même vu qu’un œuf d’autruche, ça correspond à 24 œufs de poule.

Le séjour au Cap a été pour nous un retour à la ville pour la 1ère fois depuis plus d’un mois. Ca a piqué un peu. Du périph, des township sur des kilomètres, des mendiants …
Ceci dit Le Cap est une très belle ville. Cela a également été l’occasion de visiter des musées comme Robben Island et District 6 qui ont permis de montrer une autre facette de l’AFS aux filles : l’apartheid.

Pour les parents ça a été l’occasion d’un petit défit: se faire livrer des pizza à domicile. Ca devrait être une épreuve du bac d’anglais. Imaginez quelqu’un qui parle anglais avec un accent Afrikaans dans une ambiance sonore de gare ferroviaire, en ligne avec quelqu’un qui « parle » anglais avec un accent français. Lui faire comprendre une adresse qu’on avait évidemment oublié de noter au préalable, un numéro de téléphone international, une liste de pizza et le fait que le livreur devra attendre au hall de l’immeuble le temps que l’on descende était une vraie gageur. On a bien cru qu’on allait se faire une petite diète … mais non, les pizza sont quand même arrivées.

Sans surprise au vu du contenu des articles, on peut dire en conclusion qu’on a tous été conquis par ce pays.
Les bonnes impressions du début se confirmant semaines après semaines.
Un résumé de notre périple est disponible ici.

Pour la suite, direction le Sri Lanka.
Autres pays, autre mode de vie pour nous. Pas de voiture qui nous évitait de porter nos bagages, ni de location en appartement qui nous facilitait la gestion des repas. A nous les bus, les tuk tuk et le logement chez l’habitant !

Ca va forcément être plus « routard ».

5 réflexions sur “Afrique du sud (18 août 2017 – 27 septembre 2017) – 5ème partie

  1. Hello les touristes,
    La dernière photo j’ai bien cru voir Jésus à Rio ! :)
    Bien le coup des pizzas. La faim, c’est une bonne raison de comprendre et se faire comprendre dans une langue qui n’est pas la nôtre. C’est bien franchouillard ça ! ;) La bouffe c’est sacré !

    Bonne route vers le Sri Lanka

    Claudine

    • Coucou,
      Je suis d’accord, quand j’ai vu la photo, je me suis dit : « tiens, j’aurais du me mettre de dos, c’aurait fait Jesus Redempteur ».
      Bon, ca le fait quand même un peu :)

  2. par ce 1er octobre, je me dis : mais ils font quoi les « petit » à ne pas envoyer de mail. Et là, je vais voir dans mes vieux mails qu’il faut passer par un blog et s’inscrire. Du coup, j’ai rattrapé mon retard et fait l’afrique du sud en accéléré. C’est vrai que ça a l’air bien (surtout avec enfant pour les animaux ) et ça permet de concrétiser l’expression « con comme une autruche ».
    Maintenant que les problèmes techniques sont réglés (notifications), je vais pouvoir suivre avec attention.

  3. Bonjour à toute la famille !
    Je crois reconnaître un babouin sur une des vignettes. En général les singes en liberté convoitent pas mal la bouffe des visiteurs ! Pas de problème particulier ? Pas de reste de pizza ou d’omelette qu’il aurait pu renifler ?
    Beau panoramique de la ville du Cap ! Et effectivement, je suis d’accord avec Claudine, on dirait le Hervé rédempteur du Cap :-) Continuer de nous faire voyager Monsignor : on ne croise pas de trop de manchots ni de singes dans les couloirs du boulot, quoiqu’en y pensant… c’est même sur : une porte spatio-temporelle a du s’ouvrir entre le Cap et le couloir du bâtiment U, j’ai encore croisé un spécimen hybride (singe et manchot) pas plus tard qu’aujourd’hui !
    Bon voyage !
    Loïc

    • Effectivement c’est un babouin. On avait pris l’habitude de les éviter car ce sont des singes au tempérament agressif contrairement aux grivets. Concernant celui la, c’était sur le parking voiture de cap point et il en avait rien à secouer de nous. Il était à 1 metre de nous et regardait le panorama sur le cap de Bonne Espérance en contrebas.
      Pour le manchot c’était une rencontre au hasard près d’un lieu hébergeant une colonie. Il a pas l’air comme ça mais on pouvait pas s’approcher plus de lui sans entendre des cris et des mouvements de bec qui voulaient clairement dire « approche pas ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.