Laos (30 octobre 2017 – 20 novembre 2017)

Temples, pitons rocheux et couchers de soleil

Sabaidee comme on dit ici,

Le Laos, notre 4ème étape de ce tour du monde.
1ère surprise, les gens roulent à droite ici. Ça fait bizarre après 2 mois à rouler à gauche. C’est surement un héritage de la colonisation française.

Pour autant, pratiquement aucun lao ne parle français. Et pour compléter le tableau, aucun lao ne parle anglais (merci l’Indochine ;-)).

On comprend rapidement que les échanges avec la population se limiteront à l’observation de leur quotidien et à des sourires.
C’est au resto que ça a été le plus cocasse. Un coup, il manquait un plat, un coup, le plat n’était pas celui demandé et la palme pour Zoé qui, en croyant demander l’addition (« the bill please »), a provoqué la commande d’une pizza ! Ses efforts pour pratiquer l’anglais ont été bien mal récompensés sur ce coup là.

Reste les échanges avec les autres touristes backpackers (pour se donner un genre, le backpacker étant un touriste comme un autre) : un peu mais sans plus.

En effet, le touriste occidental au Laos est beaucoup plus jeune que nous. Et bizarrement, il n’est pas plus attiré que ça par 2 quadra et 2 zébulons.

S’il y a autant de touristes de 20-30 ans, j’imagine que c’est le mélange : prix modéré – sécurité – promesse d’authenticité – écotourisme, qui fait ça.

Tout le monde visite à peu près la même chose. Du coup, on revoit régulièrement des têtes d’une ville à l’autre. Pour le coup, ça, ça favorise les échanges.

Le séjour  type est un mélange d’écotourisme et de moments de culture assez sympathique :
– descente en barque du Mékong du nord-est de la Thaïlande vers Luang Prabang,
Luang Prabang : visites de temples, découverte de la gastronomie et excursions vers des sites de cascades,
Vang Vieng : trek, tubbing, tournée des bars, circuit moto/scooter dans des paysages karstiques,
Thakhek : trek, escalade, circuit moto/scooter dans des paysages karstiques, visites de grottes,
Paksé : circuit moto/scooter au plateau des bolovens pour voir les paysages, les plantations de café, se baigner dans les innombrables cascades,
– site des 4000 îles : sirotage de cocktails dans un hamac.

Contrairement à d’habitude, on a fait le parcours en à peu près le même temps que les autres groupes. Ça a peut être été une erreur d’ailleurs. Les moments les plus appréciables étant ceux où on a pris le temps de se poser et de profiter du lieu.

Les temples

On avait été prudent au Sri Lanka en y allant piano sur les temples car on savait que le programme allait être copieux par la suite. Et effectivement, il y a eu de quoi faire au Laos. Particulièrement à notre 1ère étape Luang Prabang.
Dans cette ancienne ville royale, le centre est composé d’un temple toutes les 2 maisons, en alternance avec une guesthouse  ;-) J’exagère bien sûr.
Ce qui est vrai, c’est qu’il y a beaucoup de temples et beaucoup de touristes.
Il faut dire que le coin est bien agréable. La ville, sans contexte, est la plus jolie du Laos et l’arrière pays propose de multiples possibilités d’excursions.
Enfin, étant en altitude, le climat y est doux ce qui a été particulièrement apprécié après les chaleurs du Sri Lanka et de Singapour.

les reliefs karstiques

Notre coup de cœur sans aucun doute. Que ces formations soient découvertes au fil de l’eau depuis une barque comme à Nong Khiaw dans le nord Laos ou lors de circuit voiture autour de Thakhek, l’effet est toujours saisissant.

Les régions de massifs karstiques sont idéales pour la pratique du trek. Il y a également un spot d’escalade assez réputé (voir ici).

Pour nous, ça a été l’occasion d’effectuer notre meilleure ballade avec les enfants. Une rando aquatique appelée les 100 cascades.

Moment super sympa. Seul bémol, y’avait quelques sangsues. Ça nous a fait un petit cours de sciences nat’ pour les filles et nous ! Ces bestioles « mordent » malgré les protections des chaussettes ou du pantalon ! Et lorsqu’on les arrache, ça saigne fort et pendant longtemps. Ce serait, entre autre, pour sa salive aux propriétés anti-coagulante que la sangsue aurait de nouveau la cote en médecine (mais elle a pas eu la cote chez nous).

Le Mékong

On l’a pratiquement jamais quitté. Une vraie mine à cartes postales avec ses couchers de soleil, ses pirogues, sa jungle luxuriante, ses reliefs karstiques sans oublier ses iles paradisiaques et ses cascades au sud. Un must du pays.

La gastronomie

Le point dur, avec les transports, de cette étape, voir du tour du monde.

Déjà pour nous les parents, on trouve qu’on se lasse vite de la gastronomie locale. Environ au bout de 2 semaines. Mine de rien, cette lassitude culinaire nous donne bien envie de changer de pays rien que pour ça.

Alors les enfants, n’en parlons pas. Nina, nous a carrément fait un blocage et n’a mangé pendant longtemps que du sticky rice. Plusieurs fois, elle a fait le désespoir des cuisinières (et le notre).

En Afrique du Sud, on ne l’avait pas ressenti car on louait des appartements et donc on faisait régulièrement nos repas. A méditer pour les prochains pays.

Pourtant, la cuisine laotienne est plutôt pas mal et assez variée. Bien sûr, il y a le riz gluant, le riz frit, le riz vapeur qui commencent à nous sortir par les amygdales mais les cartes sont plutôt variées au final.

 

Bientôt la suite

Le Laos a été une étape sympathique avec une collection de souvenirs à la clef (notre bus de nuit dans des lits, Halloween à l’Utopia, la fantastique grotte de Kong lor …). Malgré tout, on lui aura préféré le Sri Lanka et L’Afrique du Sud. Je ne sais pas trop pourquoi. Peut être que c’est lié à l’enchaînement et au fait qu’on en est déjà à 3 mois de voyage ou simplement à l’absence d’échange avec les lao à cause de la barrière de la langue.

Le résumé habituel du périple à la page Laos. Petite nouveauté dans ces pages, une section « bons plans » pour chacun des pays.

Nous allons maintenant nous rendre en Birmanie mais d’abord la route de l’arnaque pour rejoindre le Cambodge puis une visite des temples d’Angkor.

9 réflexions sur “Laos (30 octobre 2017 – 20 novembre 2017)

  1. Salut Hervé,
    Je suis au Cambodge et en route pour Angkor. Je pense y être en milieu de semaine. Ce serait sympa de s’y rencontrer ! Quand penses-tu arriver là-bas ?
    Merci pour tes conseils de voyage sur Singapour (qui sera mon terminus) et le Laos (ma prochaine étape)
    À plus
    Thierry

    • Salut Thierry,
      Ce serait super qu’on puisse se voir cette semaine. Nous serons sur Siem Reap à partir du 20/11 au soir et visiterons probablement Angkor du 21 au 23 ou du 22 au 24. On repartira du Cambodge le 29.
      Tshuss

  2. Hervé,
    J’ai un booking demain mercredi à « le chanthou boutique » hotel à Siem Reap. J’y serai de toute façon entre 18h00 et 19h00. Tu peux également m’y laisser un message.
    À plus
    Thierry

    • Salut Thierry,
      On commence notre 1ère journée de temples demain par le temples éloignés. On devrait rentrer vers 18h30. Je te retrouve un peu après. Nous on est au « The unique Angkor villa ». A+

  3. Tant de Dromois à la découverte du monde !
    Attendez-moi, j’arrive !!
    Magnifique Laos qui invite à ralentir le pas.
    Maintenant les temples d’Angkor !
    Ici les premières décorations de Noël bourgeonnent sur les lampadaires et les catalogues aux couleurs de fêtes saturent nos boîtes à lettre.
    Le black friday a pris cette année une ampleur surprenante.
    Il coulera sûrement encore pas mal d’eau dans le Mékong avant que ca n’arrive au Laos…
    Bon séjour au Cambodge !

  4. Wouha !!!
    Alors qu’on est dans la course aux cadeaux pour noël, vous nous faites rêver avec vos photos.
    Merci merci……
    Trop de drômois d’un coup, une petite ardéchoise, pour vous rappeler qu’il y a l’Ardèche aussi ! 🙂
    Bonne continuation

    Claudine

    • Salut !
      J’ai regardé les images de Valence sous la neige sur le site du Dauphiné. Ça fait bizarre en fait. Comme on est partis pendant l’été et qu’ensuite l’été ne nous a plus quitté, faut croire que cela berne un peu le cerveau qui associait encore Valence à l’été.
      A part ça, on a commencé à expliquer aux enfants qu’il était un peu en galère le père Noël avec nous cette année ;-)

  5. Salut,

    Merci pour ces commentaires qui vont me servir car j’ai prévue d’aller au Laos début novembre 2018.

    Par contre en prenant le guide du routard et le Loneley Planet, il est écrit que l’anglais est pratiqué.
    Au vu de ce que tu écris, ce n’est pas le cas. Donc je vais vite me mettre au Lao pour les nul 😉

    Je vois que tout ce passe bien. profites bien avec ta famille.

    Sébastien Haon.

    • Salut Sébastien,
      Je pense que tu vas bien profiter, le pays est superbe. Et finalement, après l’Amérique du Sud, je dirais que l’Anglais est finalement assez pratiqué. Mais de manière assez rudimentaire mais pas par tous. Cela fait partie du charme.
      Et du suspens lors des repas…
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.