Bagan

Myanmar (29 novembre 2017 – 27 décembre 2017)

Le Myanmar, 6ème étape de notre tour du monde et dernière étape de la zone Asie.

Myanmar ou Birmanie au fait ? Et bien, pour les Français, les deux sont admissibles sans qu’il y ait de connotation idéologique (voir cet article Birmanie ou Myanmar Le vrai-faux débat).

On retrouve au Myanmar les mêmes ingrédients qui font le succès des autres pays d’Asie du sud-est. Une population d’une extrême gentillesse, des temples en pagaille, des superbes paysages, des plages de rêve et tout ça à prix très doux.

Les hôtels sont plus chers mais cela est compensé par d’autres postes où le Myanmar est plus avantageux.  Par contre, la gastronomie est clairement un ton en dessous par rapport à celle de ses voisins. D’un point de vue gustatif d’une part mais hélas aussi d’un point de vue hygiène.

Mandalay

On a fait connaissance avec Mandalay et les Birmans en effectuant la visite de cette ville à vélo.
Le vélo est un excellent moyen de visiter un lieu. Il permet déjà d’éviter les incessantes approches des chauffeurs de taxi et tuk-tuk. Il permet surtout de couvrir rapidement de bonnes distances tout en étant suffisamment lent pour observer pleinement les alentours.
C’est donc à vélo qu’on a croisé pour la 1ère fois des birmans et ça a été un des moments les plus sympa.
En effet, presque tout le monde se mettait à nous sourire et nous faire des petits signes en nous voyant passer. Sûrement parce qu’ils voyaient les filles. Ici plus qu’ailleurs en Asie, elles ont été de véritable stars.

Mandalay, en tant que ville, est très moche (comme la plupart des villes d’Asie) mais son riche passé royal offre de belles excursions dans ses alentours.

Le passé royal explique sûrement la présence de nombreux ateliers eux-mêmes intéressants à visiter (sculpteurs de marbre, tailleurs de pierres de jade, confectionneurs de feuilles d’or etc ….).

A quand des journées portes ouvertes chez les artisans en France ? Je suis sûr que ça marcherait aussi fort que « De fermes en fermes ». En tout cas ça a cartonné chez les filles.

Bagan

Comme à peu près 100% des touristes arrivant au Myanmar, nous nous sommes rendus à Bagan. Bagan abrite sur 50 km2 la plus grande concentration de temples bouddhistes, de pagodes, de stupas et de ruines au monde.

L’intérêt ici n’est pas dans la visite des temples ou des pagodes. Cela s’avère assez monotone en fait.
Non, il faut louer un scooter (électrique), se perdre dans la campagne et se balader, dans le silence, entre les monuments. Il faut également avoir la possibilité de prendre un peu de hauteur pour pouvoir avoir un bon point de vue sur les temples alentours.

Une fois ces conditions réunies, alors la magie opère et on est charmé par le lieu.

Lac Inle

Bagan et la région du lac Inle sont les 2 sites touristiques majeurs du Myanmar.

Lorsqu’on est sur le lac, les monts qui entourent ce grand lac lui confère un cadre majestueux. Inversement, lorsqu’on se promène sur les crêtes à pied ou en VTT, c’est la vue sur le lac qui offre un beau panorama.

L’artisanat très présent dans les villages flottant du lac est soit un plus ou soit un point négatif selon le dosage dans la journée. En effet, l’excursion, si on n’y prend garde peut se transformer en un enchaînement continu de show room.

Un truc marrant quand même , les pêcheurs du lac rament à l’aide du pied pour garder les 2 mains libres pour leur filet !

Hpa-an et Moulmein

16 heures de mauvais bus pour passer du centre-nord au centre-sud. Ça calme.

Moins de touristes pour l’instant dans ces villes du sud et ça se ressent. Aucun resto digne de confiance et du coup la peur de tomber malade après chaque repas. Ça a pas loupé, on a tous fini par choper un truc. Ça laisse un mauvais souvenir et c’est dommage car la région à un sacré potentiel avec ses paysages karstiques et ses monuments religieux complètement démesurés.

Chaung Tha

Re-16 heures de mauvais bus pour passer du centre-sud à l’ouest. Ça saoule.

Par contre, sur place que du bonheur. Un hôtel bien sympa, une belle plage, une eau bien chaude et de beaux couchés de soleil.

Après le fiasco de la sortie snorkeling au Sri Lanka pour cause de méduses calineuses, ça y est les filles ont pu voir leurs premiers morceaux de corail et les petits poissons qui vont avec. Et cette fois, pas de méduse pour gâcher la fête.

Noël à Rangoon

On peut pas vraiment dire qu’on a visité Rangoon. On a passé l’essentiel de notre temps dans l’appart qu’on avait loué pour se faire une petite ambiance de Noël. Au menu, la cuisine la moins asiatique possible. Nina était ravie de manger autre chose que du riz blanc.

Les Rohingyas

C’est au cours du voyage dans ce pays que j’ai vraiment commencé à lire les articles sur les Rohingyas et ainsi mesurer à quel point la situation avait dégénérée en septembre (650 000 personnes déplacées, près de 6000 morts).
En discutant avec un guide, je me suis d’ailleurs aperçu qu’il ne savait et donc ne comprenait pas pourquoi les touristes étaient absents cette année. Il est possible qu’une grande majorité de la population ignore ce qui est en train de se passer dans leur pays.

En ce qui nous concerne, probablement qu’à l’automne, on aurait du plus approfondir la question et choisir, comme d’autres, de boycotter. Ce qui est fait est fait.

Voilà, l’Asie, c’est finie. Après 90 jours dans cette zone du monde, il nous tardait de changer d’atmosphère et c’est avec beaucoup d’impatience que nous allons enchaîner avec la Nouvelle-Zélande.

14 réflexions sur “Myanmar (29 novembre 2017 – 27 décembre 2017)

    • Salut ! Bien sûr qu’on se souvient de vous et de ce passage de frontière !
      On verra en Amérique du Sud si les passages de frontières terrestres sont du même acabit. C’est pour bientôt en ce qui vous concerne à ce que j’ai vu.
      Côté Myanmar. C’était compliqué parfois dans la tête de se dire qu’une partie de nos dépenses allait vers cette armée. J’ai longtemps hésité à faire un article sur ce pays histoire de ne pas en faire la promotion. Mais comme ce blog vise essentiellement à donner des nouvelles aux proches et qu’il est également lu essentiellement par eux, j’ai finalement maintenu l’article.
      Pour les filles, je leur laisse une petite quinzaine de jours de tranquillité et après je vais essayer de leur tirer les vers du nez sur leur bilan de l’Asie. En bonnes Françaises, elles risquent de ne me remonter que les aspects négatifs. À suivre.
      Bonne année 2018 pleine de belles destinations !

  1. Bonjour Nina
    Je te souhaite un joyeux noël et une bonne année 2018
    Combien de pays il te reste à visiter avant que tu aies fini ton bon et beau tour du monde
    Je pense à toi
    Bisous
    Signé Lazare

    • Bonjour Lazare, c’est moi Nina.
      Il me reste 7 pays : Tahiti, île de pâques et après je sais plus.
      Est ce que tu as passé un bon Noël ? Moi oui.
      Qu’est ce que tu as reçu de beaux cadeaux ? J’ai eu une robe de diamants.
      Je te souhaite une bonne année 2018.
      Bisous.

  2. Bonjour à tous et un joyeux Noël avec un peu de retard !
    Noël à Rangoon en short et T-shirt c’est assez dépaysant !
    Sympa d’avoir pu trouver un sapin, j’imagine que ce ne court pas les rues.
    Toujours de magnifiques photos qui donnent envie d’aller découvrir ce pays.
    Ce soir réveillon du nouvel an. Si j’ai bien compris vous devez être en Nouvelle Zélande où vous allez sans doute retrouver des habitudes alimentaires plus favorables :-)
    Bon réveillon !
    Et au plaisir de vous lire !

    • Salut Loïc et bonne année 2018 ! Plus que 3 ans avant ton 3eme tour du monde c’est ça ?
      Ouaip on est en nouvelle Zélande. Pour être honnête le nouvel an à Auckland a été tout à fait banal. Rarement vu un feux d’artifice aussi miteux. Enfin, c’est pas bien important tout ça.
      À bientôt en 2018.

  3. Bonsoir à tous, pour vous le réveillon est déjà passé pour nous il va bientôt commencer du coup les Parbaud’s peuvent vous souhaiter une bonne année 2018. On va aussi penser à vous en regardant l’épisode 3 du Seigneur des anneaux à la TV . Bonne continuation et à bientôt.

  4. Salut les touristes,
    Ça semble aller pour vous ! Mise à part l’alimentation.
    Nous c’est l’inverse on mange super bien ! Par contre on jongle entre grippe et rhume en tout genre.
    Suite à ton commentaire sur Les Rohingyas je suis aller piocher des infos. C’est effectivement atroce et très inquiétant qu’à notre époque nous en sommes encore à ne pas supporter la différence. Comment se fait il que l’homme mettent autant de temps pour évoluer ? La peur, l’inquiétude qu’on prenne sa place, sûrement ! Qu’il soit rassuré bientôt on aura plus assez de place sur terre pour assurer sa survie !…..
    Mais bon on va pas déprimer, on est pas là pour ça.
    Comme dirait mémé tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir !
    En tout cas vos photos et commentaires sont toujours aussi sympas. Une belle invitation au voyage !
    Je vous souhaite une belle et heureuse année 2018
    Continuez à profiter de votre magnifique périple.
    Claudine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.