usa-

Ouest Américain (22 mai 2018 – 28 juin 2018) (Brouillon)

Dernière étape de notre tour du monde, l’ouest américain et les grands parcs nationaux. Une de nos étapes les plus photogénique du tour du monde avec la Nouvelle-Zélande.

Les États-Unis, c’est le pays du road trip par excellence avec ses paysages spectaculaires et des villes magiques. Et même si on n’est pas fan des ricains, ici, les coups de cœur sont assurés.

Los Angeles

Point de départ de notre road trip, Los Angeles, la citée des anges. La ville est immense, impossible de tout voir, qu’on y reste 1 semaine ou 1 an.

On y a consacré quelques jours le temps de se faire du bon tourisme typiquement familial comme aller voir les étoiles à Hollywood Boulevard  et se faire le parc d’attractions Universal Studio.

Mais pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus, à Los Angeles, on peut aussi visiter le territoire des gangs. Il suffit juste de signer une décharge pour le cas où on y laisse la vie 🙂

usa-los-angeles

Grand Canyon

Ça y est on a pris possession de notre camping car. Toujours délicat la mise en route avec un engin de près de 8 m de long. C’est le grand confort par rapport à la Nouvelle-Zélande : chambre, douche, toilette séparée. Y’a même une douche extérieure !

Tout comme en NZ, l’objectif des premières heures est de ne rien casser, le temps de sortir de la ville, des autoroutes à 6 voies et d’enfin se retrouver dans le désert.

On s’aperçoit rapidement qu’on est des petits joueurs avec véhicule de location.  Au States, tout est grand, y compris les camping car. On a régulièrement vu des bus aménagés en camping car.  On en a même vu un où la partie arrière se rabattait pour se transformer en terrasse !

C’est la fameuse route 66 qui nous emmène à notre 1er parc national : Grand Canyon. A vrai dire, on ne le voit pas venir le Grand Canyon, on roule sur du plat, tranquille … et là bam, d’un coup, il est là. Et une fois qu’il est là, il est bien là. C’est clair qu’il est grand et beau ce Grand Canyon. On en prend effectivement plein les yeux.usa-grand-canyon

Petit bonus pour les filles lors de la visite, un badge de junior ranger.

Pas mal, cette initiative des ricains. On commence la visite d’un parc par le visitor center où on demande le livret du junior ranger. Afin de répondre aux questions contenues dans ce livret, il faut faire une visite assez approfondie du parc. Après avoir répondu à toutes les questions, on prête serment, la main droite levée, de protéger la nature en général et le parc en particulier. On récupère alors le fameux badge.

Chaque parc ayant son badge personnalisé, cela donne une bonne motivation à la marmaille pour faire des visites et ainsi compléter la collection.

Monument Valley

Monument Valley est sans aucun doute le symbole de l’Ouest américain. C’est un véritable décor de cinéma, le paysage des plus grands Western. C’est peut être le panorama du road trip qui m’a le plus scotché.usa-monument-valley

Dans un autre registre, l’arrivée dans le territoire Navajo nous fait découvrir un aspect inattendu des USA : la gestion des fuseaux horaires.

Pendant quelques jours, ça a été un joli petit bazar. Cette région correspond à une limite entre 2 fuseaux horaires, mais une limite floue car remplie de zones d’exceptions. Au final, on ne savait jamais quelle heure il était. On aurait pu n’en avoir rien à cirer et ne pas essayer de tenir compte des changements d’heures sauf que cela avait quand même son importance lorsqu’on faisait des visites.

C’est pourquoi, la 1ère question qu’on posait lorsqu’on arrivait quelque part, c’était: « By the way, what time is it, Please ? »

Lake Powell et Antelope Canyon

Un des endroits justement où il est difficile de savoir quelle heure il est. Antelope Canyon est limitrophe de la ville Lake Powell sauf qu’Antelope est dans une réserve Navajo qui refuse le fuseau horaire officiel. Du coup, il y a une heure d’écart entre la ville et le Canyon situé juste à côté.

Lake Powell un lac qui a été formé suite à la construction d’un barrage sur le Glenn Canyon. Il a fallu 17 ans pour que le lac se remplisse !

C’est un des lieux de vacances préféré des ricains.

Pour nous, ça a été un pur plaisir que de pouvoir se poser avec le camping-car  le long du lac et ainsi de pouvoir profiter de baignades dans une eau fraîche, tout ça au milieu du désert.

La région regorge de canyons dont un petit bijou : Antelope.

Antelope est un canyon étroit, un paradis pour photographes qui recherchent la photo avec le halo lumineux qui fraye son chemin dans le canyon.

Ce jour là, on s’est pris au jeu et on a du faire plus de 200 photos pendant les 30 minutes de traversé du canyon !

Autre ballade sympa, celle qui mène au site du fer à cheval. Elle n’est pas longue mais comme il doit faire 50 °, on y laisse pas mal de jus. A l’arrivé, une superbe vue et  aussi une belle peur à chaque fois que les enfants s’approchait d’un peu trop prêt de la falaise.

Mine de rien, il y avait eu 2 morts, par chute, le mois précédent notre passage.

usa-antelope

Bryce Canyon et Zion

Quelques heures de route et nous voila à Bryce Canyon. Ici, l’érosion a plutôt bien fait les choses. Bryce Canyon est considéré comme la pépite de l’Ouest Américain.

Ici, on découvre les « hoodoos », ces cheminées multicolores qui offrent des panoramas de ouf patate.

usa-zion-bryce-canyon

Comme à chaque parc, on a passé autant de temps à observer les nombreux écureuils et chipmunks qu’à regarder les paysages.

C’est d’ailleurs ici, qu’on a pris la photo de l’écureuil adepte de la méditation transcendantale.

A côté de ça, le Zion parc nous a paru beaucoup plus banal.

Las Vegas

Ca parait peut être bizarre, mais Las Vegas se fait très bien en famille. Les enfants ont adoré cette halte. Et nous aussi.

Enchaîner Paris, Venise, les pyramides d’Égypte … Se laisser scotcher par la folie des promoteurs.

Le plus fou peut être, l’Hôtel Venetian avec ses 200 mètres de canaux, avec des gondoles dessus, à l’intérieur de l’hôtel !!

usa-las-vegas

Et au final, cela n’est pas été une étape très onéreuse. En effet, lors d’une 1ère visite, on peut largement se contenter des nombreuses animations gratuites que propose la ville.

Yosemite

Normalement pour aller de Las Vegas au Parc Yosemite, on passe par la  vallée de la mort. Et bien, pas pour nous pour ce coup là.

Au moment de faire ce trajet, on était en pleine période de canicule et on craignait vraiment que le camping car n’y résiste pas.

Bon, un peu après notre passage, début juillet, la température est montée à 52 °, on n’a donc peut être pas eu tout à fait tort.

Un peu la mort dans l’âme (ah, ah), on a pris une route beaucoup plus monotone pour remonter vers Mamoth Lake. Notre halte avant Yosemite.

On a quand même fait une pause au niveau de la zone 51 pour voir s’il n’y avait pas un ou deux extra-terrestre qui faisait du stop 🙂

Mamoth Lake est un lieu très agréable mais ce n’est rien comparé à Yosemite et ses paysages à couper le souffle.

Coup de bol, c’est le jour de notre arrivée qu’à été rouvert la zone des sequoia, fermée depuis plus de 3 ans !

Moins coup de bol pour le coup, le jour de notre arrivée était également le jour de la fête des pères. Et apparemment la moitié des états-unis avait décidé d’aller à Yosemite ce jour là. On a cru qu’on ne sortirait jamais des bouchons.

usa-yosemite

San Francisco

Le froid, le musée des sciences

usa-san-francisco

Monterey

les otters, les elephants de mer

usa-monterey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.